Comment ça fonctionne ?

Sur une carte géographique, VigiRESPE affiche le risque estimé par département. Cette carte est alimentée grâce aux déclarations des Vétérinaires Sentinelles, des confirmations (de maladies) issues des laboratoires d’analyses et aux signalements d’équidés malades réalisés via VigiRESPE directement.

Comment lire la carte ?

La carte (France métropolitaine + DOM) représente le niveau de risque par département pour les 21 derniers jours.

Afin d'afficher des données représentatives pour le syndrome Reproduction, la période prise en compte part du 1er janvier de l'année en cours, jusqu'au jour de la consultation.

« Alertes, déclarations des Vétérinaires Sentinelles et signalements VigiRESPE permettent d’afficher un niveau de risque pour une maladie et une zone géographique données. »

Comment utiliser la carte ?

VigiRESPE comprend une carte des départements. Trois options de recherche s’offrent alors à vous :

  • Saisir un code postal ou le nom d'une ville dans le premier champs de recherche,
  • Choisir un département dans le menu déroulant,
  • Cliquer sur un département de la carte.

Vous serez alors dirigé vers une page présentant les niveaux de risque par syndrome (groupe de maladies avec les mêmes signes cliniques) de cette zone ou de ce département.

Des informations complémentaires sur les cas recensés et les mesures de précaution sont disponibles en cliquant sur l’icône “triangle”. Sur cette page, il est possible de modifier la date de prise en compte, en cliquant sur le champs "date".

Comment signaler ?

Après avoir cliquer sur “Signaler” dans le menu principal, il vous sera demandé de remplir trois champs :

  • Le type de syndrome observé (après sélection d'un syndrome, une description apparait sur la partie droite),
  • Le nombre d'équidés concernés,
  • Et enfin, le code postal du lieu d'observation.

Les signalements réalisés sur VigiRESPE sont d’abord vérifiés. Cette étape n’est pas automatisée, la validation des informations est réalisée par l’équipe du RESPE, et non par un robot. Ils sont ensuite comptabilisés, puis croisés avec les déclarations effectuées en parallèle par les Vétérinaires Sentinelles et les cas confirmées en laboratoire (alertes émises par le RESPE).

Cette dernière étape, informatisée, permet de définir les niveaux de risques sanitaires par zone géographique, qui s’affichent sur la carte, accompagnés de mesures de précaution si nécessaire.